Français & English
lymlomarielaure@gmail.com

La seule raison de notre asphyxie

La seule raison de notre asphyxie

Nous vivons notre vie quotidienne sans prendre le temps de réaliser que nous sommes en apnée. Nous faisons les choses, nous partageons, nous découvrons, mais nous le faisons en apnée. La raison? Nous nous trompons de poumons!

A contre-sens

J’ai passé un mois à travailler mes croyances en lien avec l’argent lors d’un séminaire. Et j’ai passé mon mois à me dire: « Ah non, vraiment, cette façon de voir le monde n’est plus pour moi! »

Cependant, je me suis rendue compte que nous (plus de 200 personnes étaient inscrites et nous partagions nos ressentis) sommes tous les mêmes. Nous fonctionnons la plupart du temps à partir de la croyance que le monde nous est extérieur.

Bien entendu nous avons travaillé les éventuels blocages émotionnels etc…, mais nous l’avons fait à partir de la croyance initiale que « NOUS » existe, et que la vie « nous arrive ».

Inverser le mouvement

Ce matin je me suis donc levée avec cette sensation d’être prise à la gorge. Je me suis dit que j’allais « zapper » ma séance de yoga. Et puis, au dernier moment, j’ai choisi de faire une micro séance.

Et en 10 minutes, j’ai reçu la compréhension qui me manquait.

Tant que nous fonctionnons en sens contraire, c’est à dire en croyant que nous appartenons au monde, nous nous mettons dans la place de celui qui inspire à l’intérieur d’un bocal fermé.

Dès que nous nous rappelons que rien n’existe sans notre conscience, nous nous relions à toutes les parts de nous et nous respirons alors à plein poumons. L’air est alors illimité. Et nous nous sentons en-vie.

Donner-recevoir

Lors du séminaire, nous avons travaillé sur notre capacité (ou incapacité) à recevoir de l’argent. Nous étions nombreux à dire que donner était plus facile que recevoir.

Cependant, en revenant sur cette vision un peu plus tard, je me suis rendue compte que c’était faux. Je sais parfaitement recevoir, et je sais parfaitement donner.

La résistance n’est en fait ni avec le fait de recevoir, ni avec celui de donner dans notre vie quotidienne.

La clef est de comprendre que nous bloquons notre capacité à recevoir « l’air » de notre inspiration.

Je m’explique.

Quand nous nous relions à ce que nous sommes vraiment, nous avons accès à tout. Nous sommes illimités. Mais cela n’est possible que lorsque nous choisissons de « renverser la vapeur ».

Lorsque nous nous plaçons en tant que création du monde, nous fonctionnons à 10%… Et nous étouffons, quels que soient nos succès ou nos joies quotidiennes.

Lorsque nous reprenons notre place de créateur du monde, nous respirons à 100%… Et nous nous sentons comblés quelles que soient les situations qui se présentent.

Le pas suivant

Je choisis de vraiment respirer, c’est à dire que je choisis de reconnecter ma part limitée à ma part illimitée, ici et maintenant.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LYMLO

GRATUIT
VOIR